14 décembre 2006

 

Sarko & sécurité, le bilan: "bavures"

voici un autre chiffre significatif que Sarkozy a oublié dans son bilan de l'Intérieur qui n'est pas reluisant : celui des bavures policières.

L'affaire Taoufik el-Amri
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20061212.OBS2665/chronologie.html


et d'autres
http://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,3366968,00-homme-detresse-abandonne-par-policiers-.html


LES RESULTATS D'UN DISCOURS SECURITAIRE AGGRESSIF ET DE LA CULTURE DU
CHIFFRE :

Les plaintes sont passées de 19 en 2001 à 40 en 2002, 70 en 2003.
33 % des dossiers concernent la seule police nationale.
En 2004, les plaintes concernant le comportement de policiers ont augmenté de 18,5 %.

D'après le rapport de la Commission nationale de déontologie de la sécurité, remis au Président de la République le 12 avril 2006 mais rendu public en septembre 2006, pas moins de 108 dossiers de plainte contre les forces de l'ordre ont été enregistrés en 2005, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2004. Et la tendance est à l'augmentation pour 2006.

extraits du bilan de la CNDS :

" Majoritairement saisie de dossiers concernant la police nationale, la Commission a été confrontée à de nombreuses situations dans lesquelles des manquements à la déontologie ont pu être observés." Dans de nombreux dossiers, elle a relevé de la part des fonctionnaires
des irrégularités dans les pratiques professionnelles : usage indu de la coercition (conduite au commissariat sans procédure ultérieure, placement en garde à vue injustifié, parfois en l'absence évidente d'une infraction, durée de garde à vue excessive) ; utilisation abusive des mesures de coercition (fouille de sécurité systématique et menottage serré contraires aux prescriptions de la circulaire ministérielle du 11 mars 2003 relative au respect de la
dignité des personnes gardées à vue) ; emploi exagéré de gestes techniques professionnels d'intervention (GTPI) aboutissant à des blessures (notamment dans le cadre de reconduites à la frontière).

Certains dossiers ont fait état de blessures graves et de séquelles irréversibles (traumatisme crânien, fractures de bras, du nez, de dents cassées, tympan perforé, lésions testiculaires), et deux affaires ont concerné le cas d'étrangers décédés dans l'avion à la suite de gestes de contrainte excessivement prolongés.

suite >> http://www.cnds.fr/pages/Bilan_Pierre_TRUCHE.htm


Le chapitre France du rapport 2006 d'Amnesty International donne une
bonne idée du Sarkoland qui s'installe depuis 4 ans, soit quelque
chose avec un petit parfum 'Alabama années 60' :

"Dans un rapport publié au mois d'avril, Amnesty International a
rassemblé des éléments montrant que les mauvais traitements et les
homicides racistes imputables à des policiers depuis dix ans
n'étaient pas des cas isolés. Le document soulignait que le
système judiciaire ne parvenait pas toujours à faire respecter
l'obligation pour les responsables présumés de rendre comptes de
leurs actes, ni le droit des victimes de violations des droits humains
à obtenir réparation. Le fait que le gouvernement continue de ne pas
répondre à ces violations a créé un climat d'impunité pour les
forces de l'ordre, indiquait le rapport ; il en résultait une
justice « à deux vitesses » dans la mesure où les plaintes
déposées par les policiers étaient instruites plus vite que celles
des victimes de violences policières. Dans leur grande majorité, ces
affaires concernaient des étrangers ou des Français d'origine
étrangère."

suite>> http://web.amnesty.org/report2006/fra-summary-fra

Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?