27 septembre 2006

 

Demain, la victoire avec Ségolène Royal

Appel des socialistes parisiens à soutenir la candidature de Ségolène Royal

Le 16 novembre, ce sont les adhérentes et les adhérents du PS qui désigneront, par leur vote, leur candidat(e) à l’élection présidentielle. Au cours des derniers mois, plusieurs milliers de nos concitoyens nous ont rejoints pour participer à ce choix, animés par la volonté de battre la droite, de ne pas reproduire les erreurs du passé et de proposer aux Français une alternative forte et crédible.

En soutenant Ségolène Royal, nous faisons :

Le choix du rassemblement

Ségolène Royal a su rassembler, au sein du PS, des camarades issus de toutes les sensibilités, dépassant ainsi les clivages qui avaient remis en cause notre unité. Elle saura de la même manière, le moment venu, rassembler largement la gauche, et tous ceux qui aspirent profondément au changement.

Le choix du courage et du langage juste
Ségolène Royal a pris le parti d’affronter les réalités, bousculant les conservatismes ou les conformismes qui entravent trop souvent notre réflexion et notre action. Or notre démocratie ne va pas bien et les ingrédients d’une nouvelle insurrection populaire dans les urnes n’ont pas disparu, car la politique menée par la droite depuis cinq ans a aggravé la situation de nombre de nos concitoyens. En se saisissant avec lucidité de problèmes que nous avons trop souvent négligés, Ségolène Royal nous permet de renouer avec le cœur de notre électorat, qui s’était détourné de nous lors de l’élection présidentielle de 2002.

Le choix du renouveau

Ségolène Royal incarne le changement de génération et de méthode que nos concitoyens attendent. La « République du respect » qu’elle nous propose de construire ensemble, c’est la promesse d’un nouveau style de présidence et de nouvelles conquêtes démocratiques, c’est aussi la promesse que les citoyens « experts de leur quotidien », qui se sont pour beaucoup éloignés de la politique, seront désormais des acteurs majeurs de l’action collective. Et pourquoi ne pas le dire ? Nous serions fiers de soutenir, pour la première fois, la candidature d’une femme - et d’une femme de gauche - à la présidence de la République !

Le choix de la responsabilité et de la loyauté

Ségolène Royal fait le choix d’un débat digne et démocratique au sein de notre parti en refusant le petit jeu des querelles internes. Il faut que cessent toutes les attaques personnelles ! Entre socialistes, nous avons l’obligation de ne rien faire qui puisse collectivement nous affaiblir face à la droite. La campagne interne doit être le premier acte de notre campagne présidentielle. En donnant la plus large majorité possible à Ségolène Royal, nous enclencherons une dynamique forte pour entrer dans la bataille présidentielle.
Le choix de la victoire

Rien n’est joué ! La droite, qui mène une politique de régression sociale sans précédent et nous annonce déjà, sous couvert de « rupture », une nouvelle cure libérale des plus féroces, doit être battue. Le projet que les socialistes ont adopté trace la voie d’un véritable changement, pour une société plus dynamique, tournée vers l’avenir, mais aussi plus juste et plus protectrice de ceux qui souffrent.
Nous pensons que Ségolène Royal est la mieux à même de porter notre projet devant le pays et de conduire la gauche à la victoire en 2007 !

Avec Ségolène Royal, faites comme nous le choix de l’avenir, le choix de la reconquête idéologique sur le terrain des valeurs, le choix du rassemblement des socialistes et de la gauche pour la victoire !
Les premiers signataires :
Mehdi ABABOU (14e), Maya AKKARI (18e), Olivier ALBESSARD (5e), Daniel ASSOULINE (11e), David ASSOULINE (20e), Amadou BA (19e), Jeanine BARES (18e), Philippe BATEL (18e), Laurent BAYON (18e), Geneviève BELLANGER (14e), Gonzalo BELMONTE (13e), Farid BEN MALEK (18e), Lucile BERTIN (10e), Dominique BERTINOTTI (4e), Georges BLANCHARD (15e), Prunelle BLOCH (11e), René BOKOBZA (5e), Olivier BOTT (18e), Patrick BOUTON (4e), Bertrand BRET (20e), Camille BRINET (13e), Colombe BROSSEL (19e), Christine BRUNET (15e), Max BRYON (19e), Frank BURBAGE (18e), Jules CAPRO-PLACIDE (19e), Christophe CARESCHE (18e), Yves CARMONA (18e), Philippe CARRION (20e), Michel CAUCHARD (18e), Pierre CHABERT (18e), Christophe CHAMOUX (12e), Emmanuel CHANSOU (8e), Yacine CHAOUAT (19e), Paul-André CHARLES (13e), Messaouda CHARUEL (19e), Véronique CHEVAILLIER (12e), Mahor CHICHE (19e), Elodie CLAIRE (8e), Loly CLERC (7e), Lyne COHEN-SOLAL (5e), François DAGNAUD (19e), Adama DAOUDA-KOUADIO (19e) Jean-Philippe DAVIAUD (18e), Dimitri DEBENAY (15e), Hervé DELAFONT (18e), Marcel DELMAS (18e), Nicolas DESFONTAINES (11e), Pierre DJIKI (19e), Chantal DRANCOURT (18e), Michel DUCHEMIN (17e), Françoise DURAND (20e), Agnès EDEL-ROY (19e), Isabelle ESCOFFIER (19e), Christian FEUILLET (18e), Gilbert FLAM (11e), Manuel FLAM (11e), Mireille FLAM (11e), Sylviane FORESTIER (19e), Anne-Catherine FRANCK (13e), Christine FREY (3e), Afaf GABELOTEAUD (18e), Marta GARCIA (1e), Anne GAUTHEY (18e), Christophe GIRARD (3e), Paul GOOSSENS (18e), Jacques-Pierre GOUGEON (18e), Renaud GOURVES (19e), Ricardo GRAF (19e), Didier GUILLOT (18ème), Jean-Pierre GUIS (12e), Sylvie GUITTARD (18e), Emmanuel GREGOIRE (12e), Shona HAMMONDS (18e), Michel HENRY (18e), Corinne HIRSCH (19e), Jean-Philippe HUSETOWSKI 19e), Halima JEMNI (19e), Roseline KALIFA (3e), Ouarda KARRAI (20e), Nathalie KAUFFMAN (20e), Béatrice KHAIAT (18e), Lubin KOUBAKA (18e), Thierry LAJOIE (11e), Christophe LANOË (17e), Gaël LAPEYRONNIE (4e), Christian LARRICQ-FOURCADE (18e), Gérard LASSALE (18e), Marc LEBRET (3e), Louis LEFEVRE (5e), Gérard LE GALL (5e), François LEGRAND (18e), Claude LEROUGE (Caisse d’Epargne), Morgane LESAGE (13e), Jean-François LOISY (18e), Malik LOUNES (13e), Monique LY (18e), Roger MADEC (19e), Eric MAIGNAN (18e), Jacques MAIRE (13e), Marc-Pierre MANCEL (9e), Philippe MANGION (18e), Devrim MARIA-SABI (14e), Gilles MARTINEAU (18e), Gilles MARRON (4e), Christiane MASSON (20e), Julie MATHIEU (8e), Juliette MEADEL (14e), Dominique MERCHEZ (17e), Thierry MERCIER-RENOIR (18e), Jean-Pierre MIGNARD (11e), Philippe MOINE (13e), Camille MONTACIE (3e), André MOREAU (20e), Alain MORELL (6e), Eric MOULINES (8e), Muriel MOURNETAS (11e), Bernard NADEAU (19e), François NAVARRO (20e), Caroline NEYRON (18e), Annie NOVELLI (16e), Pascal NICOLLE (18e), Nicolas NORDMAN (19e), Gabrielle OPIGEZ (18e), Pierrick PARIS (12e), Jean-François PASCAL (20e), Michel PEREZ (17e), Thomas PERSUY (18e), Francis PIEGZA (20e), Claude PIGEMENT (17e), Romain PIGENEL (Ecole Normale Supérieure), Nadine REMY (12e), Vincent REY (12e), Marina ROGARD (18e), Michèle ROUHET (19e), Jean-Michel ROSENFELD (20e), Jean-Renaud ROY (15e), Bernard RULLIER (5e), Juliette SABATIER (13e), Flora SALADIN (17e), Sonia SAMADI (19e), Christian SAUTTER (12e), Philippe SEILER (11e), Isabelle SERVE (18e), Aimé SKOUTELSKI (13e), Philippe SOPENA (18e), Patrick SPINOSA (18e), Freddy SPIRA (13e), Daisy STOVER (18e), Pascal TALON (3e), Claudine TANKEU (19e), Eric TAVER (13e), Françoise THIEBAULT (19e), Violaine TRAJAN (18e), Anne TRICAUD (17e), Olga TROSTIANSKY (10e), Laurent TROTTET (18e), Jean-Jacques VACHER (15e), Odile VADOT (15e), Coline VANNEROY (18e), Jean-Noël VIEILLE (9e), Christian VIERON-LEPOUTRE (19e), Axel VILLECHAIZE (2e), Blaise WILFERT (Ecole Normale Supérieure), Marc WLUCZKA (20e), Marina ZUCCON (18e)
Dépêche AFP relative aux soutiens politiques de Ségolène Royal sur Paris.

PARIS, 26 sept 2006 (AFP) - Un appel d'élus et responsables socialistes parisiens à choisir Ségolène Royal le 16 novembre, lors du vote du PS sur son candidat à la présidentielle, a été rendu public mardi par son coordonnateur, le sénateur-maire du XIXe arrondissement Roger Madec. Treize conseillers de Paris, dont sept adjoints de Bertrand Delanoê --lui-même fervent partisan de Lionel Jospin--, un député (Christophe Caresche, également adjoint à la Sécurité), deux sénateurs (MM. Madec et David Assouline) et deux maires d'arrondissement (outre M. Madec, Dominique Bertinotti, maire du IVe) figurent dans la liste. "En soutenant Ségolène Royal, nous faisons le choix du rassemblement", du "courage et du langage juste", "du renouveau", "de la responsabilité et de la loyauté", et enfin "le choix de la victoire", écrivent les pétitionnaires. Outre M. Caresche, les adjoints de M. Delanoê favorables à la présidente de Poitou-Charentes sont Lyne Cohen-Solal (Commerce), François Dagnaud (Ressources humaines), Mireille Flam (Sociétés d'économie mixte), Christophe Girard (Culture), l'ancien ministre Christian Sautter (Economie) et Olga Trostiansky (Petite enfance). Didier Guillot, secrétaire de la section PS de Bertrand Delanoê (Jean-Baptiste Clément) a aussi signé l'appel. APP

Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?