04 septembre 2006

 

29 fédérations rallient Ségolène Royal

NOUVELOBS.COM | 04.09.06 | 17:56


Une trentaine de premiers secrétaires de fédérations, dont la puissante fédération des Bouches-du-Rhône, apportent leur soutien à la candidate à l'investiture.

U ne trentaine de premiers secrétaires de fédérations socialistes ont rejoint le camp de Ségolène Royal, a fait savoir lundi 4 septembre son état-major de campagne dans un communiqué, en ajoutant que cette liste avait "vocation à s'élargir" dans les prochains jours.
Ces 29 responsables estiment qu'elle est "aujourd'hui la candidate la mieux placée pour rassembler les socialistes et l'ensemble de la gauche", expliquant que "le temps est venu d'apporter un soutien public appuyé à la candidature de Ségolène Royal, qui fait l'objet d'attaques choquantes, venues y compris de son propre camp, et souvent reprises par la droite".
Parmi les signataires figurent notamment le premier secrétaire de la puissante fédération des Bouches-du-Rhône, Eugène Caselli, qui a rédigé le communiqué au nom de tous les autres.

Le NPS derrière Ségolène

Une quarantaine de membres du courant Nouveau Parti Socialiste (NPS) du PS avaient déjà annoncé dans la matinée s'être engagés derrière la candidature de Ségolène Royal, estimant que le mouvement de popularité dont elle bénéficie n'est pas "artificiel" et qu'elle est la seule "capable d'incarner le renouveau politique".
Elle est "la seule candidate socialiste à la présidentielle capable d'incarner le renouveau politique que les Français appellent impatiemment de leurs vœux", affirment les signataires de l'appel en faveur de Ségolène Royal.
Ils estiment que "le renouvellement des pratiques comme des dirigeants politiques est une des clés du scrutin de 2007" et que "ce serait une faute lourde, incompréhensible et impardonnable pour nos concitoyens que de chercher à empêcher Ségolène Royal de conduire notre combat commun en 2007".
Pour eux, "le mouvement de popularité dont bénéficie Ségolène Royal n'est pas conjoncturel, artificiel", même si les sondages "se sont souvent trompés dans le passé en de telles circonstances".

"Devoir de victoire pour 2007"

Utilisant le slogan des Jeunes socialistes à l'université d'été du PS à La Rochelle, repris par le premier secrétaire François Hollande, ils évoquent le "devoir de victoire pour 2007".
Critiquant "l'expression des rivalités personnelles qui domine le fonctionnement du Parti socialiste" et "le jeu mortel des petites phrases assassines", ils estiment qu'il faut ramener le débat à la "hauteur nécessaire" des enjeux de société.
"Refuser de s'engager, c'est alimenter la confusion. L'heure est venue de prendre position", affirment les signataires.
Parmi les signataires du NPS, plusieurs députés -Pascal Terrasse (Ardèche), Jacques Bascou (Aude), Michel Françaix (Oise), Geneviève Gaillard (Deux-Sèvres), Jean Gaubert (Cotes d'Armor)-, des sénateurs -Jean-Pierre Masseret, également président du conseil régional de Lorraine, David Assouline-, une députée européenne (Béatrice Patrie), des premiers secrétaires fédéraux (Aisne, Aquitaine, Lot-et-Garonne, Aude, Ardèche), des conseillers généraux et des conseillers régionaux.


source:
http://permanent.nouvelobs.com/politique/20060904.OBS0434.html

Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?