18 août 2006

 

POLITIQUE : Record en vue pour Ségolène Royal à Frangy

Après sa réception au Creusot samedi matin et à Dijon, l'après-midi, Ségolène Royal devrait rencontrer une affluence record à la Fête de la Rose où elle a été invitée par Arnaud Montebourg.


Près de 5000 personnes sont attendues dimanche à Frangy-en-Bresse où a lieu la fête de la Rose qui marque la rentrée du Parti Socialiste, une semaine avant son université d'été de La Rochelle. Et si certaines Fêtes de la Rose ne sont pas restées dans les mémoires, celle de ce dimanche 20 août est déjà certaine de demeurer longtemps une référence.
Christian Laurent qui, depuis 18 ans, gère la logistique repas du rendez-vous bressan, n'en revient pas... «Depuis l'annonce de la venue de Ségolène Royal, je suis assailli de coups de téléphone. Ca commence à 10 heures du matin et ça ne s'arrête pas avant 23 heures. C'est de la folie». Et c'est tel que le Parti Socialiste a été obligé d'arrêter de prendre des réservations pour le repas officiel, dix jours plus tôt que prévu... «Mais tout le monde pourra manger, puisque nous allons fournir des plateaux repas», annonce Christian Laurent.
Ce qui l'étonne et l'impressionne, c'est que les réservations et les appels viennent de partout. «J'ai même enregistré des réservations de Corses et énormément de l'Est de la France, notamment de Strasbourg».
Pour Ségolène Royal cette foulée annoncée est déjà une première victoire. «L'engouement précédent, c'était pour Lionel Jospin qui était venu en 1995. Mais ce n'était pas aussi fort», commente Christian Laurent. Cette année là Jospin avait rassemblé un peu plus de 3000 personnes à Frangy. Depuis, seul Jack Lang a fait presque aussi bien, avec 2500 personnes.
Peu de personnes s'en souviennent, mais ce n'est pas la première fois que Ségolène Royal sera l'invitée de la Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse. Elle était déjà venue en 1993, après la débâcle des législatives. Une visite qui n'avais pas vu se déplacer les foules et dont, seulement, les militants socialistes bressans se souviennent. Une visite qui n'avait pas été, aussi, de tout repos pour son organisateur... «Ségolène Royal devait arriver par Lyon-Satolas, mais elle avait raté son avion. Du coup il avait fallu que j'aille la récupérer à la gare de Creusot TGV», se souvient Christian Laurent qui avait fait beaucoup roulé sur les routes de Saône-et-Loire et du Rhône pour que l'ancienne Ministre de Pierre Bérégovoy puisse tenir le micro à Frangy...

source:
http://www.creusot-infos.com/article.php?sid=1997&thold=0

Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?