18 juin 2006

 

Sur ses terres, Ségolène Royal appelle à "tourner la page"

"La voilà!", crie quelqu'un, et le silence se fait sur la place de Saint-Néomaye, village des Deux-Sèvres. Ségolène Royal s'avance, fait un tour pour saluer les sympathisants et, avant de partager avec eux un pique-nique, les appelle à "tourner la page".

"J'espère bien. Il y en a assez de la droite!", lâche Serge, 69 ans, au milieu de 200 personnes, dont beaucoup viennent de prendre leur carte au PS, ayant décidé de partager le déjeuner avec la présidente de la région Poitou-Charentes.

La fédération socialiste des Deux-Sèvres affirme avoir doublé son nombre d'adhérents ces derniers mois et compter aujourd'hui près de 1.200 membres.

"Ces nouveaux venus sont un atout formidable pour le Parti socialiste sans lequel il n'y a pas de démocratie possible. Il renforce sa crédibilité et montre l'envie qu'ont les gens de voir les choses changer", se réjouit Ségolène Royal.

"Tous ensemble, il faut écrire une nouvelle page de l'histoire de France!", lance la candidate probable à l'investiture socialiste pour la présidentielle de 2007. "Le Parti socialiste va déclencher un mouvement dynamique lors de l'élection. La campagne présidentielle sera une campagne de gauche. La gauche a un formidable défi à relever".

"J'en suis convaincue. C'est pour cela que j'ai adhéré", explique Juliette, 25 ans, toute nouvelle adhérente, qui a déjà fait son choix quant à son candidat. "Mme Royal incarne quelque chose de différent, de nouveau dans ce monde politique pas brillant, dont tout le monde a assez", argumente la jeune fille, impatiente d'aller saluer sa candidate préférée et de la prendre en photo.

L'assistance acquiesce lorsque Ségolène Royal affirme que "le pays a besoin de rétablir un ordre juste, avec une sécurité durable, un nouvel environnement. Et ces valeurs, dans la campagne présidentielle, seront portées par la gauche".

"Elles sont à l'opposé de celles du gouvernement Villepin-Sarkozy qui est en faillite sur tous les plan", insiste-t-elle.

Evoquant l'actualité, la députée des Deux-Sèvres juge aussi "insupportable" que "certains patrons d'entreprises partent avec un pactole alors qu'ils ont échoué dans leur tâche". "Dans le même temps, des salariés sont licenciés sans avoir fait de faute. C'est un désordre économique total", dénonce-t-elle.

L'ancienne ministre de François Mitterrand appelle enfin les convives à se tenir prêts car ils ont "un rôle éminent à jouer". "Je compte sur vous quand le moment viendra", conclut-elle, avant d'entamer le déjeuner.

Un pique-nique où la tarte au fraise n'était pas interdite au dessert. "J'aime beaucoup", affirme en riant Ségolène Royal, prise pour cible la veille par un entarteur lors d'un déplacement à La Rochelle, rappelant cependant que "les agressions physiques de toute nature ne sont pas acceptables".


source:
http://www.20minutes.fr

Retrouvez les dessins de Flo sur: http://www.florian-roulies.info

Commentaires:
Bravo pour ce site.
J'ai donc crée un lien sur le mien
http://oui-europe.over-blog.com
 
Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?