07 juin 2006

 

Le PS français uni pour la présidentielle

Ni vainqueur ni vaincu: après presque dix heures de débats dans une ambiance apaisée, les ténors du PS sont parvenus tôt ce matin à un accord sur leur projet pour la présidentielle de 2007.

Les participants ont intégré plusieurs des demandes de Laurent Fabius et du "Nouveau PS". Si la proposition de Ségolène Royal sur un encadrement militaire n'y figure pas, elle a estimé avoir été entendue.

On a évité le «TSS »

Entamée mardi vers 16h, la réunion sur le projet n'aura pas tourné au "TSS" ("tout sauf Ségolène"). "Il n'y a eu ni de prises de becs ni de tensions particulières. Il y a eu un bon état d'esprit autour de la table. Ca n'a tourné au procès de personne", a affirmé le porte-parole Julien Dray. Seule fausse note, Bertrand Delanoë a regretté que Ségolène Royal fasse entendre sa petite musique dans les médias en fustigeant son "narcissisme".

Le texte a été adopté à l'unanimité de la centaine de votants moins trois abstentions, dont celle d'Arnaud Montebourg. Il sera soumis aux quelque 200'000 militants le 22 juin, puis entériné lors d'une convention nationale le 1er juillet. Il comporte près de 35 pages et s'intitule "Réussir ensemble le changement".

suite de l'article sur:
http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=500&sid=6787056&cKey=1149656663000

Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?