17 juin 2006

 

Jean-Marc Ayrault semble se rapprocher de Ségolène Royal

PARIS - Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, se déclare favorable aux propositions de Ségolène Royal sur la délinquance et les 35 heures, qui ont suscité un vif débat au sein du PS.

"Rien ne me choque dans ce qu'elle dit et je constate que son approche d'un 'ordre juste' rencontre une vraie résonance dans le pays", dit-il dans une interview au Journal du dimanche.

La candidature de Ségolène Royal à l'investiture PS pour la présidentielle de 2007 se heurte à l'opposition de certains poids lourds du parti. Ces derniers critiquent ses propositions en estimant que la présidente de la région Poitou-Charentes se rapproche trop des thèmes de la droite.

"Elle a raison de vouloir examiner sans complaisance nos décisions passées, de tirer par exemple les leçons de la manière dont les 35 heures ont été appliquées", dit Jean-Marc Ayrault.

"Je partage sa volonté d'aborder tous les sujets sans tabou : le patriotisme, ce n'est pas Le Pen, la sécurité, ce n'est pas Sarkozy, la famille, ce n'est pas Villiers, le civisme, ce n'est pas Villepin", ajoute-t-il.

Patriotisme, famille, civisme "sont des valeurs républicaines que les socialistes doivent défendre et adapter à la société d'aujourd'hui au même titre que l'égalité, la solidarité et la laïcité", dit-il. Evoquant les candidatures au PS, le député-maire de Nantes précise qu'il se déterminera fin septembre lors du dépôt des candidatures. AP

source :

http://www.liberation.fr/page.php?Article=391118

http://permanent.nouvelobs.com/politique/20060617.FAP3564.html?1733


Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?