13 juin 2006

 

Aziz Ridouan, 18 ans, d'origine marocaine, lobbyiste des internautes, il est devenu une des chevilles ouvrières de la Ségosphere

Retenez bien son nom. Pas parce qu'il est le protégé de Ségolène Royal, SR dans le répertoire de son portable (500 numéros, dit-il). Il a fait irruption avant qu'elle ne prenne ses grands airs de candidate. C'était à l'Olympia, il y a deux ans, un jour de conférence de presse, les patrons des puissantes compagnies de disques annonçaient que tout petit malin qui télécharge pourrait être poursuivi. Lui s'est faufilé. Sa bande d'internautes s'était cotisée pour lui payer le billet de train Saumur-Paris. Entre deux questions, il a demandé le micro, s'est levé et a dit:«Je m'appelle Aziz Ridouan, je suis lycéen. Je télécharge de la musique et des films. Je vis avec ma maman qui gagne l'équivalent du RMI. Je ne veux pas aller en prison.» Il avait 16 ans. Sa carrière était lancée. Il a quelque chose à la place de la peur, un élastique cousu à la volonté, ou bien un ressort sous les baskets, quelque chose qui ne surgit que rarement à cet âge-là.

suite de l'article sur:
http://www.liberation.fr/page.php?Article=389667

Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?