25 mai 2006

 

Le Parti socialiste passe le cap des 200 000 adhérents

PARIS - Le Parti socialiste a accueilli en trois mois plus de 68 000 nouveaux adhérents, passant la barre des 200 000 militants à un an de l'élection présidentielle.

S'ils rejoignent les rangs du PS avant jeudi minuit - le délai a été repoussé de 24 heures -, ces "adhérents du projet" pourront participer au choix du candidat socialiste pour 2007.

Le mode d'adhésion, d'un simple clic sur le site internet du PS, et le montant de la cotisation annuelle, ramenée à 20 euros, ont également contribué au succès de la campagne lancée début mars, en pleine crise du CPE.

Avant la date-limite, c'est presque la cohue au PS où 4.500 nouvelles adhésions ont été enregistrées pour la seule journée de mardi, a-t-on précisé au siège du parti.

"C'est notre victoire du moment, et je le dis sans aucun doute, la première d'une longue série pour le bien de tous", commente sur son blog Jack Lang, chargé du développement du parti et candidat à l'investiture présidentielle.

"Apportez vos idées, apportez vos convictions, apportez votre passion, apportez votre désir pour que l'on puisse construire ensemble l'avenir", enjoint Ségolène Royal dans le dernier message posté sur le site d'adhésion.

Objectif affiché: rattraper l'UMP, qui revendiquait la semaine dernière 216.000 adhérents et vise les 300.000 avant la fin 2006.

Parallèlement, le PS a lancé une enquête sur ces nouveaux venus afin d'en dresser un portrait-type. Le dernier remontait à 1998: le militant de base était un homme ayant passé la cinquantaine, travaillant dans la fonction publique et souvent élu du PS.

La nouvelle sociologie socialiste, dessinée par les 8.000 réponses de nouveaux adhérents à un questionnaire détaillé, fait apparaître un parti rajeuni - l'âge moyen est désormais de 43 ans - urbanisé et féminisé et de moins en moins ouvrier.

Ces nouveaux adhérents bousculent également la géographie du PS. Les grosses fédérations traditionnelles qu'étaient le Nord et le Pas-de-Calais perdent du terrain alors que Paris enregistre de très nombreux ralliements.

François Hollande et Jack Lang devraient confirmer jeudi lors d'une conférence de presse au siège du PS que la fédération de la capitale est devenue la première de France.



source:

http://www.liberation.fr/page.php?Article=386469


Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?