05 avril 2006

 

La candidate de gauche préférée des Français publie un livre mis en ligne chapitre par chapitre avant publication.


Ségolène Royal
Libération - Paris,France
La candidate de gauche préférée des Français publie un livre mis en ligne chapitre par chapitre avant publication. Ségolène Royal se met au bi-média. ...



L’effet Ségolène [05/04/2006 10:58]
Nouvel Observateur - 05 avr.
L’OBS VOTE-T-IL SEGOLENE ? Non. Il s’y intéresse : c’est très différent. Dans cette présidentielle, le Nouvel Observateur se prononcera en temps et heure, quelques jours avant le scrutin, comme il est habituel pour les grands journaux.


ROYAL plus crédible que SARKOZY CSA / L’Expansion, 01/04/2006.
Surprise ! C’est la socialiste Ségolène ROYAL que les Français jugent la mieux à même de "moderniser et relancer l’économie française". Elle recueille en effet la confiance de 53% des sondés interrogés sur ce sujet. Toutes les autres personnalités politiques testées par L’Expansion arrivent loin derrière. À commencer par Nicolas SARKOZY, deuxième, qui n’obtient que 45% d’avis favorables.
http://www.csa-tmo.fr/dataset/data2006/opi20060308d.htm


Ségolène Royal fait la "Une" de quatre hebdomadaires
Le Monde -

Ségolène Royal fait la "Une" de quatre hebdomadaires

AFP 05.04.06 | 19h52

"


Pas moins de quatre hebdomadaires paraissant jeudi --Le Nouvel Observateur, Le Point, Paris-Match et VSD-- consacrent tout ou partie de leur "Une" à Ségolène Royal, candidate socialiste préférée des Français pour l'Elysée en 2007, selon des sondages.

Sous le titre "Ségolène attend son heure", Paris-Match publie un entretien de trois pages (autant en photos) avec la députée des Deux-Sèvres. "Elle incarne à merveille les grandes contradictions françaises: il y a chez elle un délicieux parfum de droite conservatrice dans un projet progressiste", commente l'hebdomadaire.


Dans l'interview, Mme Royal juge que "la flexibilité est un dégât social et un contresens économique".

"Ségolène est-elle prête?", se demande VSD, qui lui accorde cinq pages (reportage et photos) et un éditorial titré "La voie Royal". "Depuis quelques semaines, Ségolène Royal est une publicité comparative dont la cible, facile ces jours-ci, est Dominique de Villepin", écrit l'éditorialiste.

Dans un "dossier" de pas moins de dix pages, Le Nouvel Observateur retranscrit un long débat de la dirigeante socialiste avec des intellectuels sur "la méthode Royal".

Elle y estime que vouloir à tout prix sauver "le modèle social français" n'est "pas toujours honnête intellectuellement": "il vaut mieux faire le constat de ce qui marche et de ce qui ne marche pas".

Le Point essaie de comprendre "le mystère Royal". Il remarque que "ses silences ne lui portent pas préjudice", la suit en Poitou-Charentes où elle "mène son équipe à un train d'enfer", avec "charme" et "autorité".

L'hebdomadaire publie aussi les bonnes feuilles d'un livre de deux journalistes (Marie-Eve Malouines et Carl Meeus) à paraître cette semaine, "La madone et le culbuto" (éditions Fayard), sur Ségolène et François Hollande.

Sous l'intitulé "tout sauf Ségolène", l'Express se plaît à l'inverse à raconter les stratégies à l'intérieur du PS pour contrer l'ascension de la présidente de Poitou-Charentes.

Interrogée par l'AFP sur cette omniprésence médiatique, Mme Royal a assuré qu'elle n'avait "rien sollicité". Elle a estimé encore qu'il y avait "une soif de débat de fond", et qu'elle était "un élément parmi d'autres de l'animation de ce débat politique"."



source et suite de l'article:

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-27094812@7-37,0.html


Commentaires: Enregistrer un commentaire

Lien vers cet article:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by 

Blogger. Isn't yours?